bandeau2018Pour Ajouter les Langloiseries aux Favoris, appuyez simultanément sur les touches CTRL+D

Résumé des voeux du maire 2020

Vendredi 3 janvier 2020, le Maire Jean-Paul ELINEAU a été ovationné par de longs applaudissements, à la fin de sa présentation, un peu plus de 10% des Commequiérois, venus assister à ses derniers vœux,  après 19 années de service pour notre commune.

En 2001, Jean-Paul Elineau, maire, mentionne : « Mon principal objectif pour la commune est de développer la population, pour maintenir, voire amplifier, les services de proximité et intensifier les ressources de la collectivité ».

 Il le démontre sur ses 19 ans de mandature :
Jean-Paul Elineau a présenté ses derniers vœux aux Commequiérois venus nombreux. Il mentionne, « Par votre présence vous montrez l’intérêt que vous portez à votre commune. Cette manifestation a, pour moi, un goût particulier puisque ce sont mes 19ème et derniers Vœux. Après 19 années de Maire et à maintenant 73 ans, j’ai souhaité ne pas me représenter aux  élections municipales de mars prochain. C’est une décision de raison, le cœur devrait suivre !».

Il a retracé  les moments les plus fondamentaux de ces 19 années passées au service de sa commune :

Il était une fois, en 2001… 4 élus du Conseil sortant qui souhaitaient se présenter à l’élection municipale, mais aucun ne convoitait le poste de Maire. M’ayant alors sollicité et les élections s’étant parfaitement déroulées, je me suis retrouvé Maire, avec une grande volonté de s’investir pour sa commune. La découverte des budgets communaux  m’a permis d’analyser rapidement que la commune « ne roulait pas sur l’Or » et que les sommes pour faire fonctionner la municipalité étaient limitées.

J’ai aussi découvert que la salle polyvalente, en cours de construction, serait financée par un emprunt d’un montant de 8.685.000 francs soit 1.324.019 €.

Cet emprunt impactant chaque année et pendant 30 ans d’un montant de remboursement dégressif mais important :  (89 042 € en 2020) et cela jusqu’à 2032.

La commune n’a pas eu, dans les mandats précédents, une vocation industrielle. Il y avait en 2001, une unité de la Sté Bénéteau et une Zone d’Activités dénommée « Les Dolmens ». Cette ZAE n’était nullement aménagée et il n’y avait qu’une seule entreprise, la Tannerie, installée à l’entrée de la zone.

Il fallait donc aménager l’ensemble de cette zone d’activités, afin d’offrir des terrains pour les entreprises souhaitant s’y implanter. Les travaux de voiries ont été terminés en 2006 après la mise en application de notre P.L.U. en 2005.

Si la zone est aujourd’hui remplie,  cela a permis d’avoir des offres d’emploi, mais cela n’a pas apporté de recettes nouvelles puisque la compétence économique était déjà passée à ATLANCIA.

Puis, depuis le 1er janvier 2010, c’est la  CDC du Pays de St Gilles qui gère cette ZAE.

L’objectif principal pour ma commune était de développer la population c’est à dire : « Faire venir et Bien Accueillir de nouveaux Commequiérois ».

 Les premières décisions ont été de moderniser l’ancien POS en créant notre nouveau P.L.U. Il fallait offrir des terrains viabilisés aux nouveaux arrivants, pour qu’ils construisent leur pavillon. Gros chantier qui a débuté dès 2002. Un groupe de travail (élus et non élus) a été constitué afin de faire des propositions sur les attentes et les enjeux de notre territoire sur les deux décennies à venir.

La commune s’est alors lancée dans l’acquisition de nombreux terrains afin d’y créer des lotissements communaux dont les parcelles étaient alors vendues à des prix attractifs.

Nous avons alors créé des Lotissements Communaux :  

Les Fauvettes I  de 16 lots  -  La Barre I  de 26 lots - La Longette de 41 lots, (proche de la Sté Bénéteau qui s’était agrandie) - La Barre II avec 18 lots - Un complément du lotissement Les Fauvettes (Fauvettes II) de 4 lots.

Puis sont venus ensuite : Les lotissements Communaux - De la Croix Blanche, lancement étude 2013, commercialisé fin 2014 -  Des Quatre Charruies - De la Brigassière  lancé en 2018,  terminé en 2019.

En parallèle se sont aussi créés des lotissements privés qui ont permis une offre différente aux personnes qui souhaitaient s’installer sur notre commune.
EVOLUTION DE LA POPULATION :
L'arrivée massive de jeunes couples a dopé le flux migratoire. Ce fait a développé d'une façon très sensible la population. Cet accroissement des naissances s’est remarqué depuis 2009 avec un pic de 51 naissances en 2014
De  2296 habitants en 1999, la population totale est passée à 3553 habitants au 1er janvier 2020.
La population municipale est comptabilisée à 3505 au 01/01/2020
Ce nombre est à prendre en compte pour les élections municipales car au dessus de 3500 hab. il faut 27 conseillers et non 23 comme aujourd’hui.
L’année 2020 va être l’année du recensement de la population.

Cette forte croissance démographique a fait évoluer le nombre de constructions sur le territoire. Cette évolution positive des constructions a permis de constater rapidement une évolution des recettes de fonctionnement dans le budget communal.

LES  ECOLES
En 2001, l’école publique comptait 4 classes et l’école privée, 8 classes.
En 2019, l’école publique compte 10 classes et l’école privée, 5 classes

Nous nous sommes donc lancés sur trois chantiers en 2016 pour une livraison programmée des trois structures en septembre 2017 :
1°)  Du restaurant principal à l’école Robert Doisneau dénommé « cuisine centrale »
2°)  Des trois classes complémentaires sur ce même site dénommé Doisneau II
3°)  Du restaurant « satellite » pour les enfants de l’école Saint Pierre.

Nous avons sur la commune deux écoles, une publique et une privée, qu’il faut conserver, car nous devons continuer d’offrir aux parents le choix entre ces deux types d’écoles.
C’est tout au moins le vœu que je formule ce soir. Mais ce choix d’école reste familial et très personnel ; un maire n’a pas à s’en mêler !

traversiers Un petit aparté pour ceux qui n’ont pas pu assister aux vœux de 2018, Un MERCI très appuyé pour les personnes qui ont œuvré bénévolement afin que soit respecté mon arrêté d’interruption de la circulation pendant les déplacements des enfants, de leurs écoles à l’ancien restaurant scolaire. Ces « Traversiers » ont été à la tâche tous les midis des jours d’école de 2001 à 2017 soit pendant 16 années, et cela par tous les temps, mais pour une très bonne cause : « la sécurité de nos enfants ».
 Mesdames, Messieurs, vous resterez des exemples dans notre mémoire communale !

SALLE DE JUDO
Le club était, dès le début, constitué de Membres Commequiérois mais aussi de nombreux membres issus des communes extérieures. Il n’était donc pas question que notre commune prenne en charge seule, la construction d’un nouveau Dojo. J’ai réussi à faire admettre mon point de vue sur ce projet aux collègues d’ATLANCIA et les Maires des 8 autres communes ont accepté (à la majorité) de prendre en charge les coûts de cette construction et des tapis de sol. L’année 2006 à vu s'ériger ce bâtiment jouxtant la salle des sports.

Lors du transfert du judo, les aînés ont pu intégrer leur ancienne salle et par la même occasion  libérée celle sous la salle polyvalente qui a été occupée par les services du  centre de loisirs, services qui devaient faire face à une augmentation des demandes.

TRAVAUX  MAIRIE
L’accroissement de la population a aussi impacté les services administratifs de la mairie.  En 2014 nous avons réalisé une extension des bâtiments de la mairie sur 120 m2 et effectué une mise aux normes accessibilités et thermiques.

 LA   S.T.E.P.
L’augmentation du nombre d’habitants a eu une incidence sur notre lagune qui traitait nos eaux usées. Notre choix s’est porté sur les techniques de traitement par boues activées avec bassin d’aération et clarificateur. La construction de cette STEP a été un des grands chantiers de la 2ème mandature. L’inauguration s’est déroulée le 16 novembre 2013, soit après 20 mois de travaux

RACORDEMENT DE NOUVEAUX QUARTIERS AUX RESEAUX E.U.
Cette nouvelle STEP a été volontairement surdimensionnée pour sa capacité de traitement au jour de sa construction, car nous avions projeté de raccorder plusieurs quartiers afin de brancher un maximum de maisons aux réseaux collectifs.
En 2012 :  de la Brigassière et de la Croix-Blanche -  En 2014 : du Fief des Gâcheries  et de Sainte Luce-  En 2014 : de l’Enclose  et de Bel-Air  - Et de quelques compléments divers (comme une partie de la route de Coëx)
Depuis le 1er janvier 2018, la compétence « Assainissement, Eaux Usées » ayant été transmise à la CDC, c’est elle qui gère la STEP et les réseaux de Commequiers.
Il est urgent de programmer le raccordement d’autres quartiers actuellement en assainissement autonome. Une demande a été faite à la CDC pour cela.

L’augmentation du nombre d’habitants a permis de maintenir, voir de développer les commerces et services de proximité.
Nous avons un centre bourg attractif où les commerces et services se situent autour d’une place centrale accueillante et aérée. La Mairie doit être vigilante et facilitateur voire « concepteur de projets » sur notre commune. C’est ainsi que nous avons acheté en 2003   le magasin BRICOCADO qui était situé à côté de la pharmacie. Cette construction libérée a été vendue  en août 2008 aux propriétaires de la pharmacie qui souhaitaient agrandir leur officine et qui ont aménagé un bel espace visuel place de l’Eglise.

 A ce même titre nous avons été facilitateurs lorsque les propriétaires du magasin UTILE ont souhaité agrandir leur espace de vente. Nous avons échangé avec eux pour concilier besoins et contraintes du PLU.

Nos commerces se sont maintenus, voir développés. Ils sont sources de croissance économique et d’animation de centre bourg. Nos marchés du mercredi et du samedi matin viennent compléter l’offre de services auprès de la population.

Nous avons voulu offrir un service supplémentaire…en construisant, sur un endroit bien visible, de nouvelles toilettes publiques autonettoyantes.

La municipalité a aidé à s’implanter : LES MEDECINS.

Nous avons acheté la maison Boucard située en plein centre bourg devant le magasin Utile. Après des travaux de réaménagement intérieur, avec une réalisation de deux cabinets médicaux dans cette maison. Des difficultés relationnelles entre nos médecins et Mr le Préfet, sur les gardes et les réquisitions, ont fait que ces deux médecins locataires de nos logements, nous ont subitement quittés pour se diriger vers le salariat dans un hôpital.
 Le gros problème qui se posait, était que ces départs précipités, nous n’avions plus que le docteur Pécher sur notre commune.

J’ai souhaité résoudre par moi-même ce problème. Après de nombreuses heures passées sur Internet et de nombreux contacts avec des Universités, des sites spécialisés et des forums d'étudiants, j’ai été séduit par un contact téléphonique auprès de deux médecins d’origine Roumaine et habitant Lyon depuis 3 mois. J’ai obtenu un rendez-vous pour le lendemain 22 septembre, à l’Ordre des Médecins de Vendée à la Roche sur Yon, afin qu’ils obtiennent l’autorisation d’exercer en France. Grâce à une grande confiance réciproque dans les paroles données, Anca et Florin BENE sont venus s’installer dans les deux cabinets loués par la commune. Ils ont pu ouvrir leur cabinet le 18 octobre 2010. 

Un peut plus tard, j’ai organisé un rendez-vous avec le docteur Diana Ianculovici afin de lui faire part du grand intérêt qu’il y avait à s’installer à Commequiers. Diana ayant répondu favorablement à cette demande, nous nous sommes lancés dans la construction très rapidement de deux autres cabinets jouxtant les deux premiers.

Le docteur Diana Ianculovici  a pu s’installer à Commequiers le 12 septembre 2012. Le docteur Pêcher prenant sa retraite fin septembre 2012, la venue de Diana a permis la continuité des soins pour les Commequiérois.

Pour l’implantation des Kiné Ostéopathes de la rue de Beaumont, à côté de l’école Robert Doisneau, la commune a aidé à leur implantation sur ce site en leur vendant une partie du terrain que nous avions acheté à Mme Yolande Péridy.

Suite à une rencontre avec Mme Agrapard, sage-femme, sexologue, qui souhaitait revenir sur notre commune, nous avons (CCAS) décidé d’acquérir en 2015, une propriété jouxtant le foyer logement. Après des travaux conséquents par les services techniques municipaux, trois nouveaux services paramédicaux ont pu s’installer dans notre centre bourg, complétant ainsi l’offre des services déjà bien pourvue dans notre commune.

La directrice de notre Foyer Logement ayant acheté une propriété sur la commune, son logement de fonction se trouvait alors disponible.

Afin d’offrir un nouveau service à la population, nous avons répondu favorablement à Christelle Brechet qui avait un projet d’implantation d’une MAFS ou Maison d’Accueil Familles Séniors. C’est donc en septembre 2018 que nous avons transmis les clés de ce logement à Mme Christelle Brechet qui reçoit, en journée, 6 patients atteints de maladies dégénératives...
( à suivre suite et fin)