bandeau2018Pour Ajouter les Langloiseries aux Favoris, appuyez simultanément sur les touches CTRL+D

Clovis Maillard, affuteur, rémouleur

clovis 8 8 20 2Depuis plusieurs années, Clovis fait les marchés vendéens, dont celui de Commequiers en été, le samedi matin sur le marché  de 9h00 à 12h30.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vous ?
Je
vais sur mes 70ans. Je suis né à Avalon en Bourgogne. J’ai commencé mon métier de rémouleur à l’âge de 8 ans avec mon Père. Quand on est un Minos, un gamin, il faut suivre les parents par monts et par vaux, nous étions des gens du voyage.


Exécutez-vous toujours, votre travail de ville en ville ?
OUI, pendant 8 mois, je suis itinérant. Pendant 4 mois de l’année, sur ma région, je suis artisan : la peinture, les couvertures, les ravalements.

 

 

Aujourd’hui que faîtes-vous ?
De l’affutage c’est quatre mois dans le Languedoc, où j’ai des enfants, puis quatre mois l’été, à Brem sur Mer, où je parcours les différents marchés du canton de Vendée.

clovis 8 8 20 1 Comment vous organisez-vous ?
Accompagnée de mon épouse, nous allons à l’aventure. Nous faisons les marchés. Mon matériel se trouve dans mon fourgon avec les meules électriques et bien entendu ma petite charrette (ci contre -ramoulette ou rabelette en Belge) sur laquelle est fixée la meule, à eau et mécanique, grâce au pédalier sous la table.

C’est quand la retraite ?
A notre âge, nous continuerons ainsi jusqu’au bout. Aujourd’hui, nous sommes devenus sédentaires, nous avons une maison à Monceaux les Mines en Saône et Loire. Si tout va bien nous reviendrons en 2021 vous voir.

 

Clovis mentionne : "Vous remercierez le Maire de son accueil, et des Commequiérois qui sont venus me faire travailler, pour affuter couteaux  - ciseaux - cisailles - sécateurs - outils de jardin - tous les objets tranchants.
et autres outils et leur donner une nouvelle jeunesse"