bandeau2018Pour Ajouter les Langloiseries aux Favoris, appuyez simultanément sur les touches CTRL+D

ATTENTION DANGER

Vous avez remarqué, les langloiseries ont annoncé le 24/08 au matin, cette histoire de graines, BFM TV sur la chaîne 15, en parle ...

LES LANGLOISERIES ont appris par le journal la voix du Nord, l'article ci-dessous
Ayant appelé la direction du journal à Lille, le responsable me permet de retranscrire ce message pour information, je vous assure ce n'est pas un poisson d'avril, JML.

Ce qui est dommage, les  infos à la télé, dans certains journaux et autres que je ne cite pas, au 20 juillet 2020, rien n'a transpiré concernant cette mise en garde...Pourquoi?  Un nouveau coronavirus!

 

Alerte aux semences chinoises reçues en boîte aux lettres, ne plantez pas ces graines!

clovis 8 8 20 2Le ministère de l’Agriculture a émis une alerte le 20 août, concernant des envois non sollicités de semences en provenance de Chine. Plus que du bio terrorisme, il pourrait s’agir d’une arnaque commerciale. Dans le doute, la vigilance est de mise.

Des sachets de semences en provenance de Chine, ont été reçus par des particuliers ne les ayant pas commandés. Outre Atlantique dans un premier temps, fin juillet, puis en Europe et en France plus récemment.

 L’information pourrait prêter à sourire, mais elle inquiète les autorités à travers le monde.

 Ne pas planter les graines

Dans un bulletin émis sur son site internet, le ministère de l’Agriculture explique qu’il ne faut surtout pas planter ces graines. Il faut aussi se débarrasser proprement de ces graines sans risquer une dissémination accidentelle. « Il vous est demandé de les placer dans un sac plastique et de jeter ce sac hermétiquement clos dans votre poubelle d’ordures ménagères afin que les semences soient détruites. »

Risque inconnu

Que ce soit aux États-Unis ou en France, les risques évoqués sont les même : Ces semences d’origine inconnue peuvent être vectrices de maladies non présentes sur le territoire ou s’avérer être des plantes invasives.

Transmettre les infos au ministère

Avant de les jeter, il est demandé, si possible, à des fins d’investigations, d’envoyer des photos des bordereaux d’envoi des emballages et des sachets contenant les graines à la Brigade nationale d’enquêtes vétérinaires et phytosanitaires du ministère de l’agriculture et de l’alimentation : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.