bandeau2018Pour Ajouter les Langloiseries aux Favoris, appuyez simultanément sur les touches CTRL+D

Nouvelles pratiques culturelles…

A l’école Robert Doisneau.
Interview de Karen Hascoet, directrice :


Bandry peintre 2Quelles ont ces nouvelles pratiques culturelles ?
Le but est de susciter chez l’élève, l’enfant, l’ouverture sur le monde. Le culturel, l’an dernier nous avions travaillé avec « carabistouille » le conteur,  nous avions commencé le théâtre l’an dernier, mais avec la covid 19  ce fut annulé, demain ce sera peut être un musicien, ou repartir avec le théâtre. Cette année l’équipe enseignante a choisi de travailler avec une artiste peintre de la région Véronique Bandry.
Quelles sont les thèmes ?

Les élèves de chaque classe travaillent avec Véronique sur des thèmes choisis par les enseignants : le loup à travers les contes, l’arbre au fil des saisons, les arts décoratifs, les animaux à  travers le temps.

Comment se déroule les journées ?
Véronique initie les enfants à la réalisation de dessins avec de la peinture à l’eau sur feuilles blanches. Parmi l’ensemble des réalisations (plus de 1000 !). Elle sélectionnera des dessins. Ces esquisses seront reproduites par les enfants sur des fresques grandeur nature.

Bandry peintre 3A quelle époque reviendra-t-elle ?
Elle reviendra à l’école publique Robert Doisneau du 2 au 23 avril, pour réaliser ces fresques sur des grands panneaux en bois avec de la peinture acrylique. Elle prendra l’ensemble des élèves de l’école, de la petite section au CM2, mais en petits groupes. Ce sera une force collective de faite.

Que deviendront les fresques ?
Nous sommes en discussion avec la mairie pour que ces fresques recouvrent les murs des cours de l’école. Il faut voir les différentes normes….pour l’inauguration, il faudra attendre,  compte tenu du contexte sanitaire aujourd’hui…


 Bandry peintre 1En conclusion, que dites-vous ?
Que ce projet fédérateur et artistique, concernant les 260 élèves de l’école, leur permet d’expérimenter, de produire, de créer, de s’approprier par les sens les éléments du langage plastique, d’observer les effets produits par leurs gestes, par les outils utilisés et de formuler leurs émotions tout en respectant celles des autres.

L'intervenante:
Véronique Bandry, est vendéenne depuis 13 ans. Elle mentionne:
"J'aime faire circuler le blanc et cerner de noir toute forme obtenue pour accentuer le graphisme et donner un effet "bande-dessinée". Les personnages blancs sont anonymes, ne font que passer, traduisant ainsi leur passage éphémère dans le paysage.
Les fresques dans les écoles introduisent la gaieté, la vision et la volonté des enfants à préserver leur avenir".